Presse / Courrier

Extrait de la Voix du Nord du 20 août 2020.

Trente ans de liberté dans les dunes d’Oye-Plage pour les naturistes 

PAR ARIANE DELEPIERRE calais@lavoixdunord.fr

L’Élan naturiste de la Côte d’Opale et de sa Région (ENCOR) a fêté ses 30 ans en mai. Depuis trois décennies, ses adhérents jouissent « en toute liberté » d’un terrain clôturé de 18 hectares au cœur des dunes d’Oye-Plage. Rencontre avec Jacques et Agnès, un couple adepte de cette « philosophie de vie » depuis vingt-cinq ans.  

Jacques Lacroix, président de l’ENCOR, assure avec d’autres adhérents l’entretien du terrain naturiste des Hemmes d’Oye.  PHOTO ZACK AJILI

OYE-PLAGE.

Entre sable fin et argousiers, le domaine naturiste des Hemmes d’Oye correspond à un petit coin de paradis sur terre pour celles et ceux qui ont choisi de vivre des vacances nus. Jacques Lacroix et son épouse Agnès, respectivement président et secrétaire de l’ENCOR, ont découvert « cette manière de vivre, en harmonie avec la nature » lors de vacances au camping de La Sablière, dans le Gard. « On a essayé, pour voir. On a été séduits. Depuis, on ne va plus dans les campings textiles », résume Jacques. Ce qui leur a plu ? « Le respect de l’autre et de l’environnement. »

« Les barrières sont abolies. Tenez, ce n’est pas rare qu’un ouvrier rencontre son patron dans un centre naturiste. » 

Sur le terrain bucolique, presque à l’état sauvage, pas l’ombre d’une poubelle. « Chacun les emporte avec lui. Rarement, vous trouverez un mégot à terre chez les naturistes. Ici, les gens font attention. Ils préservent leur cadre de vie. » Et puis, « le fait d’être nu, ça met tout le monde sur le même pied d’égalité. Les barrières sont abolies. Tenez, ce n’est pas rare qu’un ouvrier rencontre son patron dans un centre naturiste », plaide son épouse.

L’association naturiste, créée avec l’accord de la municipalité il y a trente ans, loue le terrain de mai à septembre à un propriétaire qui, le reste de l’année, s’en sert comme réserve de chasse. Elle s’occupe également de l’entretenir. « Là, on vient juste de tondre les huit kilomètres de chemins. » On y vient avec son camping-car, sa caravane ou sa tente et on occupe l’une des parcelles. Des allées que l’on parcourt avec sa brouette (pour transporter de quoi boire et manger pour le pique-nique). Elles mènent au blockhaus transformé en solarium, aux terrains de beach-volley, de basket et de pétanque ainsi qu’au fameux « pavillon », où l’auvent jaune vif permet de s’abriter les jours de mauvais temps. « On peut y accueillir jusqu’à 45 personnes pour manger. Même le barbecue est protégé. Ici, on ne craint pas la pluie. On ne va pas tout remballer pour un crachin », assure Jacques.

PAS LA PLAGE

En revanche, la plage, à laquelle on accède depuis le portique avec code d’accès, elle, n’est pas naturiste. « Et c’est notre souhait. On tient à ce qu’elle le reste. À notre petite échelle, ce serait beaucoup trop compliqué de gérer les mauvais comportements sur une plage naturiste. » La région compte deux plages naturistes : Quend-Plage et le nord de la plage de Berck.

Plus de renseignements sur http://encor.fr/

Le naturisme à l’ère du Covid-19 

À cause de l’épidémie de Covid-19, l’espace naturiste  n’a pu rouvrir que le 2 juin.

L’ENCOR a eu 30 ans le 17 mai. « Nous avions prévu d’organiser un repas pour fêter notre anniversaire mais avec l’épidémie de Covid-19, il est reporté à 2021 », précise Jacques. Le domaine a rouvert le 2 juin alors qu’habituellement, il rouvre le 1 er mai. Quant aux règles sanitaires, elles sont les mêmes qu’ailleurs, sauf pour le masque. « Comme nous sommes exclusivement à l’extérieur, en plein air, et qu’il s’agit d’un lieu privé, il n’est pas obligatoire. »

Un tableau a l’entrée résume les gestes barrières à respecter, en premier lieu la distanciation sociale. « Nous avons organisé il y a quelques semaines un repas à trente. Les tables étaient bien séparées d’un mètre. Les couples et familles ensemble, séparés des autres, assure le président. Il y a des points d’eau et du gel à disposition. »


Extrait du Nord Littoral du 23 novembre 2018 :

Les places de camping nues sont destinées aux adhérents éloignés.



Article de presse de Nord Littoral du 22 mars 2016.

Numérisation_20160324


Article de presse de Julie Hamez et Louise Gressier paru dans Nord Littoral, le journal de la côte d’Opale, édition du Dimanche 9 Août 2015.


Nettoyage de la Plage de Oye-Plage en 2015   (Article paru en Mars 2015 dans Nord-Littoral.)

Les bénévoles avant le nettoyage de la plage.

Environ soixante personnes dont quinze de l’association Elan naturiste de la Côte d’Opale et de sa région (Encor), présidée par Jacques Lacroix, et vingt scouts de France étaient à pied d’œuvre pour scruter les moindres recoins de la plage de l’Abri Côtier, jusqu’au lotissement des Ecardines. Cette action était ouverte à tous et quelques enfants y ont participé.

« Bien sûr, il y avait des guides nature, précise Bernard Pitet, nous avons également eu la visite de personnes venant d’autres communes. Nous avons trouvé beaucoup de filets, d‘objets en plastique et de cordes, sans oublier le verre et, globalement, la plage était moins sale que l’an dernier. Nous avons récupéré près de cinq cents kilos de déchets ».

Cette action existe depuis plus de quinze ans et s’effectue toujours au début du printemps, avant la nidification des oiseaux. Les objets en tout genre ont été collectés par les gardes d’Eden 62, chargés de les amener à la déchetterie. Cette action s’est faite également en partenariat avec la ville d’Oye-Plage et la Communauté de communes de la région d’Audruicq (CCRA). Plusieurs élus de la ville ont participé à cette opération plage nette. Le verre de l’amitié offert par la commune a mis un point final à cette opération.


 Nettoyage de la Plage de Oye-Plage en 2014.

Les commentaires sont fermés.